Comment bien apréhender Noël

20/12/2017

 

 

Ça y est, c'est la période des fêtes et on est parfois divisé entre beaucoup de sentiments : une excitation enfantine de recevoir des cadeaux et d'en offrir, des peurs de ne pas être comblé ou de ne pas avoir trouvé le cadeau idéal, des doutes quant à notre capacité de bien gérer notre appétit pantagruélique le soir du réveillon, voire les 3, 4 ou 6 jours qui englobent cette période, des conflits familiaux à redouter, une atmosphère qui se voudrait festive mais qui, en réalité, nous est pesante, des manques : "je n'ai pas reçu le message que j'attendais de la personne que j'aime et d'ailleurs pourquoi n'est-elle pas avec moi ?!"  Bref, nos ressentis peuvent remonter à la surface, comme les bulles de ce champagne dans lequel on devrait peut-être éviter de se noyer...

Alors une question brûle soudain les lèvres : "Mais alors, comment bien l'appréhender, ce fameux soir de Noël ???"

Qu'on sois seul, en famille ou avec des amis, cette période reste propice aux fourmillements émotionnels....

 

 

Voici quelques manières de s'y préparer :

- Faire une méditation sur la bienveillance et la gratitude en imaginant un Noël qui se déroule dans la fluidité et l'amour... Même s'il y a des tensions dans votre entourage, vous les traversez avec le sourire, vous êtes léger, rempli de joie et reconnaissant de pouvoir vivre ce moment... Ne vous voilez pas la face s'il existe des comportements qui vous déplaisent dans votre entourage, ils ne vont pas s'évanouir comme par magie, mais en revanche imaginez-vous les accepter et pardonner à ceux que vous aimez... Vous ne pouvez pas contrôler le comportement de vos proches, mais vous pouvez décider du vôtre et, malgré les circonstances, vous pouvez choisir de répondre en étant au-dessus des mesquineries en vous tournant vers l'amour et la tolérance. 

Offrir le cadeau d'une qualité de présence bienveillante et harmonisante sera votre premier objectif d'un Noël digne de vous... Pour en être capable le jour J, renforcez-vous en le travaillant en méditations et visualisations.

 

- écrivez de jolies petites lettres à vos proches : exprimez leur un message sincère qui vient du plus profond de votre coeur. Pour vous aider à trouver les mots justes, faites des méditations en vous reliant au coeur de chacun et écrivez-lui les mots après. Si vous n'avez pas encore fait vos cadeaux, faites de même pour trouver l'inspiration juste.

 

- Faites une méditation pour remercier la planète de nous donner des sapins, de quoi manger, remerciez les étoiles et la lumière de briller.

 

- Faites un don désintéressé à une oeuvre de charité et venez en aide pendant toute la période de fêtes à votre manière à des gens qui en ont besoin.

 

- Appelez ou envoyez des messages bienveillants à des gens dont vous vous êtes éloignés, juste pour leur dire que vous pensez à eux, qu'ils ont compté pour vous et que vous leur souhaitez d'être heureux. 

 

- Avant les repas de fêtes, avant de trop manger, buvez de grands verres d'eau ou des tisanes, et respirer dans le bas du ventre pour ne pas vous précipiter.

Pensez stratégique, manger les aliments les plus diet en premier et finissez par l'aliment que vous préférez pour le goût, vous en mangerez moins : je me bourre de légumes crus apéritif et je mange un petit canapé bien gras après...

Quand vous mangez des aliments d'ordinaire peu appréciables pour un régime, ne culpabilisez pas au contraire délectez-vous et appréciez chaque bouchée et chaque saveur pour tirer profit de ce moment. Plus vous mâchez, moins vous serrez frustré et moins vous mangerez en quantité, car vous serrez comblé. Remerciez pour ce repas et respirez quand vous mangez.

 

- Essayez de profiter de ces moments de repos pour vous promener, respirer, faire du yoga, et partager vos expériences positives. Dans la mesure du possible, appliquez-vous à ne partager que des anecdotes positives, évitez de vous plaindre, et dites tout ce que vous aimez. 

Ne refoulez pas pour autant, si vous ressentez des émotions comme de la tristesse ou de la colère, isolez-vous un instant, traversez-les avec beaucoup de tolérance pour ce que vous ressentez, exprimez-les par écrit et cherchez à les apaiser en respirant ou en méditant.

Si vous ressentez le besoin de les partager, faites-le depuis un espace calme et réfléchi. 

 

- Evitez de faire les choses par automatisme ou tradition, et célébrez la famille par conviction car vous êtes conscient des liens précieux qui vous unissent. Renier ou détester un membre de votre famille, c'est renier ou détester une partie de soi, car elle existe dans notre génétique, les liens transgénérationels sont immuables, nous devons donc les assainir intérieurement pour nous sentir en paix dans tout notre être et trouver le courage de pardonner pour accéder à la sérénité. Nous évoluons malgré certaines erreurs plus ou moins graves de nos ancêtres, nous pouvons choisir un destin qui correspond à nos valeurs personnelles. Même si parfois on a du mal à accepter d'être le fruit de cet arbre, nous ne pouvons pas oublier d’où l'on vient et si le chemin parcouru vers l'élévation est grand, alors félicitons-nous et encourageons-nous à devenir un bon être humain pour les générations à venir.

 

Je terminerai cet article avec quelques citations de Gandhi à méditer :

 

"Changez-vous vous-même avant de changer les autres.

 

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

 

Le faible n’arrive pas à pardonner. Le pardon est l’apanage du fort. 

 

Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. 

 

Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre, c'est la seule. 

 

Je ne m’intéresse qu’aux qualités des gens. J’ai moi-même des défauts, donc je ne me permettrais pas de juger ceux des autres." 

 

Mahatma Gandhi

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​© 2017 - Kym-Yoga - Créé par Kym Thiriot -

kym@kym-yoga.com