Gagnez en autonomie

27/10/2017

 

 

L'autonomie consiste à se sentir libre de conduire sa vie, de faire des choix sans avoir besoin des autres.

L'indépendance est une notion plus complexe qui inclut l'indépendance du cœur, des attachements affectifs, des attachements familiaux et sociaux, liés à nos obligations et à notre engagement.

Si l'on n'a pas conscience de la subtile différence qui réside entre ces deux notions, on peut vite se sentir soumis, sans marge de manœuvre, emprisonné dans la dépendance, et donc en avoir peur.

Mais plus on développe d'autonomie plus on peut agir sur cette dépendance.

La première action pour bien distinguer les choses est de reconnaître que dans un couple, au travail ou dans une relation amicale ou familiale, on est forcément dépendant du bon vouloir de l'autre.

A moins de vivre sur une île déserte ! Et encore : il y aura toujours des problèmes de dépendance liés simplement aux besoins primaires (manger/boire...).

Il ne faut donc pas diaboliser cette dépendance et l'accepter comme une des conditions de notre existence.

 

L'autonomie engage uniquement sa propre personne, c'est la manière que l'on a de se conduire soi.

C'est-à-dire qu'on implique notre cœur, nos pensées et nos actes.

Si, en réaction à cette implication, la personne en face dont on est dépendant agit mal (selon notre interprétation ou notre attente), nous serons libres de réagir et de faire le choix de garder cette relation avec cette personne ou de la modifier, voire de l'arrêter.

Si je dis à une personne que je l'aime, si elle me dit la même chose et que, par la suite, ses actes ne sont pas en accord avec cet amour, je réagis en me détachant petit à petit, mais en respectant l'amour que j'ai ressenti pour cette personne...

Même si l'autre me manque de respect : s'il disparaît, s'il me dit de manière violente : "je ne t'ai pas aimé finalement... " ou des insultes, des accusations ou des pensées dégradantes à mon égard, c'est lui-même qu'il ne  respecte pas car il ne respecte pas ses mots ni ses sentiments passés.

La réponse à cette violence serait "moi, je t'ai aimé !" Et, petit à petit, se tourner vers autre chose.

Respecter son sentiment est important et aide à se connaître, à s'accepter et à s'aimer soi-même.

 

La sensation d'autonomie se développe, se conscientise et se travaille.

Elle devient de plus en plus présente avec la connaissance du soi intérieur.

Plus on sait s'adapter, se recentrer, plus on développe sa force intérieure et plus on gagne de l'autonomie.

Cela peut être dans la santé : plus on est apte à se connaître et à connaître les différentes techniques de médecine qui marchent sur notre organisme, moins on a besoin d'aller consulter et de s'en remettre au dernier sorcier à la mode ou de se gaver d'anti-douleurs qui ne traitent rien en profondeur.

Cela peut être dans la connaissance d'un domaine qu'on choisit d'approfondir : yoga / guitare / tennis...

Plus on pratique, plus on s'engage et plus on devient autonome et efficace, et plus le sentiment d'insécurité diminue...

En amour, pour gagner en autonomie, il faudrait donc s'attacher à développer l'amour et le respect de soi non de manière égoïste mais pour pouvoir, face à une déception, ne pas se sentir diminuer ni rabaisser.

L'amour de soi se travaille au quotidien et aide à donner de l'autonomie dans le couple. 

C'est même un élément capital !

Ca empêche tous les sentiments négatifs, comme la sensation d'abandon, de culpabilité, la peur de ne pas être à la hauteur, la jalousie...

 

L'amour de soi est tout sauf une notion d'égoïsme, c'est au contraire une notion d'apaisement qui dégage de la place pour pouvoir aimer réellement l'autre et ne plus perdre de temps en essayant sans cesse d'être rassuré par l'autre :"Tu m'aimes ? Tu me trouves jolie ? J'ai pas grossi ? Tu trouves que ce que je fais est bien?..." Toutes ces questions qui ne font que nous faire perdre du temps et de l'énergie...

L'autonomie se travaille en méditant, en développant des activités personnelles épanouissantes uniquement dans le but de se faire du bien. (peinture, sport, yoga, musique...)

Il est important de ne pas se juger mais d'aimer ce qu'on fait.

 

Ps :Kym Thiriot n'est présente sur aucune des photos de l'article...

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​© 2017 - Kym-Yoga - Créé par Kym Thiriot -

kym@kym-yoga.com